Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
TRAX

Le blog Trax non officiel est réalisé par une passionnée de musique electronique.

Bien joué (2)

Publié le 29 Avril 2006 par Trax

Il y a quelques numéros de ça, je vous racontais, par le biais d’un petit zoom et d’une chronique, tout le bien que je pensais de The Spinto Band, composé de six jeunes garçons du Delaware, au talent sans pareil pour composer de véritables bijoux de power pop song enchanteresses. Jeudi, j’ai eu la chance d’assister à leur premier concert français, à la Maroquinerie, et je ne regrette sincèrement pas le déplacement. Cela faisait bien longtemps que je n’avais pas vu un groupe se produire avec autant de fougue et de spontanéité. Lors de l’interview, c’est à deux garçons timides (les deux chanteurs) que j’avais eu affaire. Ils répondaient poliment à mes interrogations, les mains posées sur les genoux, le regard légèrement fuyant. Mais hier, mes deux timides étaient comme métamorphosés. Dès le premier accord et jusqu’au dernier, le groupe n’a fait que remuer dans tous les sens, agiter fougueusement la tête en transpirant à grosses gouttes. Même l’un des trois guitaristes, blessé à la cheville, s’est donné à 100%, en boitant certes, mais sans faillir une seule seconde.

La rumeur qui circulait comme quoi les Spinto était un fabuleux groupe de scène était donc vraie. Leur show n’est pas comparable à quoi que ce soit d’autre, tant les six garçons, à force de jouer ensemble (déjà sept albums au compteur) et malgré leurs jeunes âges (une vingtaine d’années à peine pour certains) ont su développer leur propre style, sans aucun complexe. Ils gigotent comme bon leur semble et ne se soucient pas du "qu'en dira t- on", ou de "comment font les autres". Les premières minutes leur prestation insolite et inattendue m’a fait sourire, mais j’ai conservé ce rictus de bonheur tout le long du concert, sans oublier les deux rappels ! Ils jouaient hier au Printemps de Bourges, si certains y était, n’hésitez pas à nous en dire plus !

Commenter cet article