Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
TRAX

Le blog Trax non officiel est réalisé par une passionnée de musique electronique.

Wedding DJ

Publié le 6 Mars 2006 par Trax

Wedding DJ

Samedi soir, j'avais une place pour les victoires de la musique, grâce à une amie qui y est allée (et a bouffé au restau avec Olivia Ruiz, entre autres ), mais j'étais de mariage.

Et oui, j'arrive à un âge où de plus en plus d'amis se marient. Là, c'était un mariage en grande pompe et en banlieue. Je dois dire que je n'ai jamais été très "mariage" en fait, cette cérémonie de l'union restant pour moi, une beauferie supportable qu'en cas "de beuverie"...Pourtant, là, je devais y aller. J'étais DJ.

Et je dois avouer que finalement ce mariage a un peu changé ma vision des choses...Même la cérémonie à l'église, que je redoutais tant, (parce que dès ça parle de Jesus, mes pulsions anté-christiques se réveillent et des envies de castration de prêtre me prennent) était agréable, peut être parce que l'église ressemblait à une MJC, qu'on devait se dépéchait de réciter les cantiques car un groupe y répétait après, et que les mariés avaient choisis pour la playlist entre les prières le "god only knows" des Beach Boys.

Après le vin d'honneur (auquel j'ai largement fait honneur) vint le repas. Nous étions placés à des tables répondant à des noms de groupes. La table "platters" avec les vieux, celle de "oui oui" avec les enfants, celle des "clash" avec les rebelles. Moi j'étais à la table "New Order " (étonnant, non?) avec des personnages hauts en couleurs : un père de famille fan du groupe de black métal Nightwish, un officier de police spécialisé dans le hacking (ils doivent être 10 à faire ce truc en france, c'est fascinant), qui a un groupe de pop goth appelé hide and seek (une kro là http://www.premonition.fr/premor.php3?lien=chro/chro.php3X1Xcid=237008X3X237008&ta=7) avec sa femme, et l'ami Luc des excellents Melmac, qui a fondé le label Ronda (http://www.myspace.com/labelronda) et organise des soirées Foot Nostalgie (où ça s'échange de vieilles images autocollantes Panini de joueurs en regardant des matchs vintage en VHS , fait mythique : y a même eu un mec de Notwist qui était venu une fois échanger ses images)...

Sur la table le menu était inscrit sur un vinyle qu'on pouvait amené chez soi, pour jouer au blind test...

Je croyais que le menu s'arrêter à la face A (ça se terminait sobre par un sorbet),

mais il y avait une face B avec espadon, carré de veau, champagne, pièce montée, café et mignardises, etc...

La panse pleine, je me demandais comment j'allais finir la soirée : Je devais en effet prendre les platines à 2 du mat, après un type qui resemblait à Patrick Sebastien, et enchainait les "ladies and gentlemen" au micro, mais je me voyais très très mal succèder aux poids lourds Madness, Bee Gees et Barry White...et puis surtout, j'avais trop bu. alors, finalement, j'ai pas "mixé".

Mais ce n'était pas grave, car tout ça donnait presque envie de se marier : cette ambiance "bon enfant", et ce lieu campagnard et rustique, les anciennes écuries de Louis XIV à Jouy-En Josas, en plein milieu d'une forêt, ne serait-ce que pour choisir la bande son et trouver des idées musico-ludiques (comme la première chanson écrite (il était musicien à ses heures), entonnée à 20 , qui était en anglais et dont les paroles ont été réadaptées par la meilleure amie du marié en français sous forme de mise en garde contre le mariage) ...Bref, vive les mariages........

ps : Avis de recherche. On a perdu le petit Nico N à We Love Ellen, récompense à celui qui le retrouve, dead or alive. Merci

Commenter cet article