Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
TRAX

Le blog Trax non officiel est réalisé par une passionnée de musique electronique.

Agoria au Rex

Publié le 12 Février 2006 par Trax

Beau succès hier pour la première résidence (plutôt une fois tous les quatre mois que mensuelle selon l'interessé) d'Agoria au Rex. Plus d'une demi-heure d'attente pour atteindre le saint des saints, cela faisait bien longtemps que l'on n'avait pas vu cela sur le boulevard. Sans doute depuis que Laurent Garnier a quitté les lieux en juillet dernier. Usant de nos droits de privilégié, nous ne restâmes que très peu de temps à l'extérieur, vu le froid régnant samedi soir. il fallait mieux. Très vite on retrouve près du "bar du fond”, sorte de club VIP informel, quelques connaissances, Alex C, Alex J et Marie S from We Love Art, Fabien B de Discograph et Fabien H programmateur du très bon festival new jazz Factory (entièrement consacré à l'electro l'an prochain). Les bières ou vodka pommes s'enchaînent à la même vitesse que les disques lors du set warm up de Francisco Tristano, jeune prodige du piano classique, DJ brillant (très deep-minimal-detroit-tech). Alors que notre ami le Celte qui a oublié ses lunettes fait une entrée fracassante sur la dancefloor (peut être y est il encore au moment où j'écris ces lignes), le très attendu Patrick Chardonnet (souvenez de “Eve By Day” que nous avions mis il y a quelques mois sur le sampler) prend les machines en main pour une heure de live de très bonne facture. Beaucoup plus personnelle que son maxi très “Border Community” sa prestation très punchy-dark-acid fut saluée par une foule exatique. Une belle performance pour l'allemand qui se produisait qui plus est pendant la “peak hour” où le public attend que ça envoi du bois plutôt que de se la jouer finaud. La star (mot très inadapté face à la modestie et à la gentilesse du lyonnais) Agoria ariva enfin sur le coup des 3h30. Agoria, accompagné par Tristano au piano et... et ...et..et bien nous laisserons le suspense planer sur cette performance ayant dû quittter les lieux pour des raisons personnelles. Mais j'espère bien que l'un d'entre vous pourra me raconter ce que j'ai raté ou pas...

Commenter cet article